Sélectionner une page

 

Entre les vendanges et la taille, les travaux d’automne sont peut-être les moins connus. Alors qu’on s’active en cave, les activités ne manquent pas non plus dans les vignes. Liste (non exhaustive) des travaux d’octobre-novembre.

Après avoir rentré une vendange plus ou moins satisfaisante, le vigneron est pris par le travail de cave. Tout l’automne, le jus opère sa mue : vinification, élevage et assemblages occupent les exploitants. Pendant ce temps, les feuilles tombent dans les vignes… mais pas que. L’activité reste intense pour la plupart des domaines. Au programme :

  • Les réparations. Les piquets et fils de fers, qui servent à canaliser cette liane qu’est la vigne, subissent toute l’année les passages incessants des machines viticoles. Même chez les plus rigoureux, il y a de la casse… L’automne est la période idéale pour remplacer les piquets cassés et les fils détériorés. La parcelle est alors prête pour la taille et les travaux de printemps.

 

Photo Clément L'hôte

Remplacement de piquets en cours

 

  • La complantation. Dans une vigne, il n’y a pas que le matériel qui souffre. Au cours d’une année, beaucoup de pieds meurent, touchés par la maladie ou les accidents de tracteur. Il faut arracher ces pieds morts. Puis, pour ceux qui veulent conserver leur rendement, les remplacer par de jeunes greffes. C’est ce qu’on appelle la complantation. Elle peut aussi être réalisée au printemps.

Ceps arrachés en bord de parcelle

 

 

  • La prétaille. La quantité de bois coupée lors de la taille d’une vigne peut atteindre 2 tonnes à l’hectares. On imagine la quantité de travail… Alors, pourquoi ne pas prendre un peu d’avance? Certains viticulteurs pratiquent la prétaille à l’automne. Manuelle ou mécanique, elle permet d’enlever rapidement une quantité de bois inutile, qui permettra d’accélérer le travail de taille et de tirage des bois en hiver.
Share This