Sélectionner une page
cité des vins et des climats de Bourgogne à Beaune

Photo DR Cité des Vins et des Climats de Bourgogne _ SIZ-IX Architectes


Les travaux ont commencé à Beaune, ce sera bientôt le cas à Mâcon et à Chablis : le futur réseau de trois Cités des Vins et des Climats de Bourgogne avance à grands pas, après des années de préparation. À quoi ressembleront ces sites? Quelles activités seront proposées? Les réponses dans cet article.

 

Bordeaux a sa Cité du vin depuis 2016, un somptueux bâtiment aux formes arrondies. Mais en Bourgogne, pas de site d’ampleur dédié à l’oenotourisme à ce jour. Une situation appelée à évoluer très rapidement. Dans ce vignoble réputé pour son sens de l’accueil, un réseau de trois Cités des Vins et des Climats va se déployer dans trois villes. À Beaune se trouvera le site principale, au cœur d’un vaste éco-quartier. À Mâcon, le bâtiment s’intégrera dans les actuels locaux de l’interprofession, sur les quais de Saône. Enfin, Chablis met à disposition son “Petit Pontigny”, édifice cistercien du XIIe siècle, pour accueillir son pôle oenotouristique. Ces deux derniers sites devraient ouvrir dès 2022.

 

Dans  chacune des cité l’on retrouvera :

  • Un parcours de visite immersif, sollicitant les 5 sens. Au programme : paroles de vignerons, découverte des arômes des vins, lecture de paysages et bien sûr dégustations
  • Un lieu dédié à la restauration
  • Une boutique
  • Des conseils de visite dans la région
  • Des espaces de formation

 

Beaune

Pour l’aspect extérieur de la cité principale, les architectes se sont inspirés de la vrille, cette partie herbacée de la vigne qui s’accroche aux fils. L’édifice fera au total 3600 m², avec à son sommet une terrasse panoramique, donnant sur le vignoble de la Côte de Beaune. Les travaux ont commencé, ils devraient aboutir fin 2022 / début 2023.

 

 

Chablis

Au cœur de ce vignoble du nord, la cité des vins de Chablis prendra place sur le site du Petit Pontigny. Cet édifice cistercien, qui date du XIIe siècle, sera restructuré et agrandi pour l’occasion. Le permis de construire vient d’être obtenu.

Mâcon

À Mâcon, le pressoir et l’ammonite ont été sources d’inspiration pour les architectes. Le bâtiment s’intégrera aux locaux actuels de l’interprofession, sur les quais de Saône. Les travaux devraient débuter ce printemps.

 

Un projet à suivre en direct sur le site des cités : cite-vins-bourgogne.fr

Share This