Sélectionner une page

Le Mâconnais propose des vins de très belle qualité à des prix compétitifs et d’une réputation mondiale !

 

La porte sud de la Bourgogne

Le vignoble du Mâconnais se situe dans le sud du département, entre Sennecey le Grand et Saint-Vérand, aux portes du Beaujolais (il s’étend sur 35 kilomètres de long,10 kilomètres de large et représente un quart du vignoble bourguignon). Cette région est délimitée par deux vallées : celle de la Grosne à l’ouest et celle de la Saône, à l’est.

Des collines, des vallées, des paysages variés, des villages magnifiques, des milliers d’hectares de vignes implantée dès l’époque gallo-romaine,… le Mâconnais est une région incroyable, à visiter au plus vite !

 

Cette diversité permet de trouver des sols variés (des terrains bruns calcaires, calciques, siliceux, argileux ou sableux; souvent mêlés à des chailles ou galets de grès).

En Bourgogne, les différentes parcelles déterminent une appellation régionale, communale, premier cru et grand cru selon leur situation géographique.

Hiérarchie des appellations en Bourgogne

Afin de mieux s’y retrouver, ses 83 appellations ont été divisés en 4 niveaux :

 

  • Les appellations grands crus
  • Les appellations premiers crus
  • Les appellations communales (villages)
  • Les appellations régionales (appelée parfois “génériques” ou “sous-régionales”)

 

Le Mâconnais

 

Les grands crus de Bourgogne se situent au sommet de la hiérarchie puisqu’ils possèdent les meilleurs expositions et les microclimats les plus favorables. Ce sont de grands noms connus à l’international.

Malheureusement aucun grand cru dans le Mâconnais.

 

 

Les premiers crus de Bourgogne se trouvent en-dessous des grands crus mais ils demeurent de grands vins également. Chaque bouteille est suivie du nom de la parcelle et respecte un cahier des charges stricte (espacement entre les vignes, la taille,…).

 

Grande nouvelle : 22 climats en appellation premier cru pour Pouilly-Fuissé 

Auparavant le Mâconnais était la seule région de Bourgogne à ne pas avoir de premiers crus, ce qui en faisait sa faiblesse.

Les 22 Climats en Premier Cru de l’appellation Pouilly-Fuissé, par commune :

 

Commune de Fuissé : 

  • Les Brulés
  • Les Perrières
  • Les Vignes Blanches
  • Le Clos
  • Les Ménétrières
  • Les Reisses

 

Commune de Solutré-Pouilly : 

  • La Frérie
  • Le Clos de Solutré
  • En Servy
  • Aux Chailloux
  • Aux Bouthières
  • Au Vignerais
  • Pouilly
  • Vers Cras (une partie du climat se trouve sur Fuissé)

 

Commune de Vergisson : 

  • En France
  • Sur La Roche
  • Les Crays
  • La Maréchaude

 

Commune de Chaintré :

  • Les Chevrières
  • Le Clos de Monsieur Noly
  • Aux Quarts
  • Le Clos Reyssier

=> D’autres appellations du Mâconnais ont fait la demande auprès de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) : Pouilly-Vinzelles, Pouilly-Loché et Saint-Véran (le dossier est en cours d’examen). 🔍

 

Pour revendiquer un premier cru, il faut commencer par vinifier séparément les cuvées et notifier le climat sur l’étiquette, afin de prouver à l’INAO (décisionnaire en la matière), que le terroir mérite d’être classé.

 

 

Le terme “climat” désigne les parcelles de terres en Bourgogne. Ce mot prend en compte le savoir faire des vignerons, les caractéristiques géologiques, les expositions particulières où chaque parcelle est délimitée précisément.

 

 

Les appellations communales de Bourgogne correspondent au nom du village où se situe la parcelle.

 

Le Mâconnais propose cinq appellations communales :

  • Pouilly-fuissé
  • Pouilly-vinzelles
  • Pouilly-loché
  • Saint-véran
  • Viré-clessé

 

Ces appellations communales peuvent être suivie du nom de son “climat” (expliqué au-dessus) qui caractérise l’appellation d’origine contrôlée. 

 

Le vignoble du Mâconnais possède 80 % d’appellations régionales.

Ces appellations régionales bourguignonnes sont produites dans le Mâconnais :

  • Bourgogne
  • Bourgogne Aligoté
  • Bourgogne Passe-Tout-Grains
  • Bourgogne Mousseux
  • Coteaux Bourguignons

 

Dont 3 appellations régionales sont spécifiques au Mâconnais (elle produit des vins blancs, rouges et très peu de vins rosés) :

  • Mâcon
  • Mâcon-Villages
  • Mâcon suivi du nom du village

 

=> Pour l’anecdote, vers 1660 Claude Brosse (un vigneron de Chasselas) chargea quelques barriques de vin sur un char à bœufs et partit à la Cour de Versailles afin de faire connaître ses vins au roi-Soleil. C’est ainsi que Louis XIV acheta des vins du Mâconnais et qu’ils se vendirent dans la capitale.

Le Chardonnay est omniprésent dans le Mâconnais (80 % des plantations de la région)

 

Mâcon et Mâcon-villages

Mâcon est la capitale du Mâconnais.

Elle héberge la foire nationale des vins de France, qui a lieu chaque année au mois de mai. En plus du concours national des vins de France où des milliers d’échantillons sont dégustés.

AOC Mâcon

L’AOC Mâcon s’étend sur 3 500 hectares, son sol est composé d’argile au nord, de silice ou de granites au sud.

L’appellation mâcon produit essentiellement du vin rouge à base de pinot noir ou de gamay (ce cépage existe encore, en effet au Moyen-Âge le Duché de Bourgogne a demandé de retirer toutes les vignes produisant du gamay sauf dans le Mâconnais, puisque cette terre ne lui appartenait pas). Souvent vendu en tant qu’appellation régionale de Bourgogne, ce sont des vins plus légers avec un potentiel de garde de 2 à 3 ans. Ils peuvent être servis avec de la charcuterie, des grillades, des volailles ou un pot-au-feu.

=> Le gamay ne peut pas dépasser les 30 % dans un bourgogne rouge ou alors on l’appellera bourgogne gamay.

Elle propose également du vin blanc issu du chardonnay (3 à 5 ans pour les vins de garde). Egalement du vin rosé issu du gamay ou du pinot noir.

=> Alphonse de Lamartine était natif de Mâcon, il a travaillé dans de nombreux secteurs tels que la politique, la poésie, la littérature et aussi dans les vignes du mâconnais. C’était un grand vigneron ! 

AOC Mâcon-villages

L’appellation Mâcon-villages est produite uniquement en blanc issu du cépage chardonnay, d’une superficie égale à 3 800 hectares, ses sols conviennent bien aux vignes car ils sont pauvres à dominance calcaire.

Petite exception pour le village Serrières, qui est le seul dédié au vin rouge.

Elle propose des vins ronds, friands et un potentiel de garde de 5 à 6 ans.

Nom des 27 communes pouvant être adjoints à celui de Mâcon (représentant 1 500 hectares) :

  • Azé
  • Bray
  • Burgy
  • Bussières
  • Chaintré
  • Chardonnay
  • Charnay-lès-Mâcon
  • Cruzille
  • Davayé
  • Fuissé
  • Igé
  • Loché
  • Lugny
  • Mancey
  • Milly-Lamartine
  • Montbellet
  • Péronne
  • Pierreclos
  • Prissé
  • La Roche-Vineuse
  • Saint-Gengoux-le-National
  • Solutré-Pouilly
  • Uchizy
  • Vergisson
  • Verzé
  • Vinzelles

 

Les trois appellations sont :

  • Mâcon (appellation régionale)
  • Mâcon suivi du nom de la commune
  • Mâcon-villages (appellation régionale)

 

Pouilly-fuissé

Sous l’impulsion des moines de Cluny, entre le XIème et le XIIème siècle, le vignoble de pouilly-fuissé prend son essor. Les pentes sont raides et recouvertes d’éboulis, les expositions varient grandement. La nature du sol est variée, elle peut être argilo-calcaire du jurassique, composé de schistes, de calcaires gréseux, de roches vertes, noires, violettes ou acides.

Cette commune est connue dans le monde entier malgré qu’elle ne soit pas très étendue, l’appellation compte 773 hectares de vignes, plantés dans 4 villages différents (entièrement dédié au chardonnay) :

  • Fuissé
  • Solutré-Pouilly
  • Vergisson
  • Chaintré

 

Commune de Fuissé :

  • Le Clos
  • Les Ménétrières
  • Les Perrières
  • Les Vignes Blanches
  • Vers Chânes

 

Commune de Solutré-Pouilly :

  • En Montgarcin
  • En Servy
  • La Frérie
  • Les Bourthières
  • Le Clos
  • Les Chailloux
  • Les Morlays

 

Commune de Vergisson :

  • En France
  • La Maréchaude
  • Les Courtelongs
  • Les Crays
  • Sur le Roche

 

Commune de Chaintré :

  • Le Clos de Monsieur Noly
  • Le Clos Reyssié
  • Les Chevrières
  • Les Plessys

Le vin pouilly-fuissé est produit au pied des deux rochers de Solutré et de Vergisson. On peut parler d’un haut lieu de la préhistoire, de nombreux objets ont été retrouvé lors de fouilles archéologiques (des ossements, des silex taillés, des squelettes d’hommes de Cro-Magnon), ils sont exposés au musée de la Préhistoire à “Eyzies-de-Taillac”. 

Un site d’une beauté exceptionnel donnant des vins à forte identité, aux reflets verts qui dévoile des arômes d’agrumes (citron,…), de fruits jaunes et blancs (pêche, abricot,…), de roches (silex,…). En bouche ces vins sont opulents, riches et après plusieurs années de vieillissement développent des arômes de fruits secs (noisette, amande grillée,…). Son vignoble est le plus prestigieux du Mâconnais.

Les vins les plus fruités se marieront parfaitement avec une cuisine exotique (le couscous, la tajine de poisson,…) quant aux plus minéraux, ils s’apprécieront plutôt avec du homard, des huîtres, des ris de veau à la crème. C’est divin, une explosion de saveurs en bouche !

 

Pouilly-vinzelles et pouilly-loché partagent le même terroir et la même histoire.

 

Pouilly-vinzelles

Pouilly-vinzelles est une toute petite appellation de 52 hectares, qui se situe sur les communes de Vinzelles et de Loché. Le coteau est en pente douce et exposé à l’est, composé d’un sol argilo-calcaire.

L’appellation pouilly-vinzelles propose un vin aux arômes de fruits confits (citron,…) et il est de très bonne garde (de 5 à 10 ans), on peut le déguster avec un canard aux cèpes, une poularde à la crème ou des crustacés.

 

Pouilly-loché

Exclusivement sur la commune de Loché, d’une superficie de 32 hectares et c’est un terroir argilo-calcaire.

Un vin flatteur, corpulent dans sa jeunesse et des notes d’agrumes (citron,…) au bout de 5 à 10 ans. Il s’accompagne à merveille avec un turbot poché  à la sauce hollandaise, un magret de canard voir une cuisine méditerranéenne.

 

Saint-véran

L’appellation communale saint-véran a été créée en 1971, d’une superficie de 680 hectares et d’un terroir majoritairement calcaire. Les vignes sont plantés en bas de pente.

Le vin dévoile un bouquet aromatique, en bouche un vin souple, fruité et une belle rondeur. Il peut s’apprécier dans sa jeunesse ou attendre 5 à 7 ans, agréable à déguster à l’apéritif ou avec des grillades.

=> A noter que le nom de la commune s’écrit Saint-Vérand, avec la lettre “d” à la fin, mais lorsqu’il s’agit du vin il n’en prend pas et s’écrit « Saint-Véran ».

 

Viré-clessé

 

L’appellation viré-clessé est née en 1999 (elle a remplacé les AOC mâcon-viré et mâcon-clessé) exclusivement du vin blanc issu du cépage chardonnay. Son vignoble est orientée à l’est, à 260 mètres d’altitude; son sous-sol est composé de calcaire oolithique blanc en haut de coteau et de la dalle nacrée plus bas.

L’appellation communale viré-clessé couvre aujourd’hui 390 hectares répartis sur quatre communes :

  • Viré
  • Clessé
  • Montbellet (au nord de Viré)
  • Laizé (au sud de Clessé)

 

Les principaux climats sont :

  • Le Creusseromme
  • Le Chapitre
  • Chazelle
  • Roally
  • L’Epinet

 

=> Viré-clessé est la seule appellation productrice de vin moelleux atypiques dans la région du Mâconnais. Les vins à la teneur en sucre supérieur aux viré-clessé classiques (dont la teneur en sucre correspondent à moins de 3 grammes) peuvent écrire la mention Levrouté” ou “Demi-sec“. Cela est officiel depuis le 3 mai 2018.

Afin de bénéficier de ces mentions, un cahier des charges stricte est à respecter :

  • pour la mention “Levrouté” : les vendanges doivent se faire à la main et la teneur en sucre doit être comprise entre 8 et 18 grammes par litre.
  • pour la mention “demi-sec” : les vendanges doivent se faire également à la main mais d’une teneur en sucre comprise entre 4 et 8 grammes par litre.

 

La commune de Clessé cumul des conditions favorables à la pourriture noble et aux vendanges tardives.

Les vins de cette appellation dévoilent des notes de fleurs blanches (pivoine,…), de fruits exotiques (mangue,…), de tisanes (verveine,…) et empyreumatiques (tabac blond,…). Un vin plaisant, équilibré (entre la sucrosité et la fraîcheur en fin de bouche).

Le chardonnay perd en acidité et gagne en sucres résiduels. Servis en vin de dessert, accompagné par exemple d’une tarte aux fruits ou d’un moelleux au chocolat.

En vous souhaitant de belles dégustations !

 

Share This