Sélectionner une page

vendange

 

Alors qu’une récolte en août devenait la norme ces dernières années, la vendange 2021 pourrait se rapprocher des standards en Bourgogne. La plupart des producteurs annoncent une sortie des sécateurs pour mi-septembre.

Après un départ explosif fin mars, le millésime 2021 a été fortement ralenti par l’épisode de gel d’avril 2021. En sus des dégâts occasionnés, cette incursion de froid polaire a freiné le développement des bourgeons de la vigne. Un retard en parti rattrapé lors de la floraison, qui s’est déroulée dans des temps records.

Dès les premiers jours de juin, « Les températures retrouvent des valeurs de saison », relate le bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB). « Elles s’envolent ensuite à partir du 8 juin, culminant joyeusement au-dessus des moyennes. La floraison s’enclenche alors et se déroule très rapidement à la faveur du temps chaud et sec. » Une bonne nouvelle car « Ce stade de développement de la vigne, capital pour la future récolte, est aussi le stade le plus sensible du cycle végétatif ».

Vendangeur Bourgogne

Vendangeur en Bourgogne

Équivalent à 2017 ou 2019

Cette date de floraison est également un bon repère pour estimer le début des vendanges, qui a lieu en principe trois mois après. Ce qui nous mène à mi-septembre environ. Les secteurs les plus précoces devraient commencer aux alentours du 10. Les vignes plus tardives, comme les pinots noirs de la Côte de Nuits, attendront quelques journées supplémentaires.

« On devrait repartir sur une date de vendanges plutôt autour du 20 septembre », suggère Jean-Marc Moron, régisseur du domaine viticole des Hospices de Nuits. « C’est plutôt une bonne nouvelle, parce que cela veut dire que l’on va avoir une maturation des raisins qui va se faire entre la mi-août et la mi-septembre, au moment où les journées normalement sont encore chaudes, ensoleillées, et donc on peut avoir une très belle maturité. »

Des dates qui tranchent avec celle du millésime précédent. En 2020, le record de précocité avait été battu dans la plupart des villages, avec des coups de sécateurs dès le 10 août pour les crémants. 2021 reste plutôt dans les standards bourguignons, à l’image de 2017 ou 2019. Seule certitude aujourd’hui : des quantités faibles. Le chiffre de 50 % de perte de récolte est de plus en plus fréquemment annoncé.

 

vendange

Crédit BIVB Aurélien IBANEZ

Share This