Sélectionner une page
Tout au long de l’année, le vigneron est amené à intervenir dans ses vignes.

 

La date des vendanges, un grand jour pour les Bourguignons

Sans un bon raisin, inutile d’espérer produire un bon vin. Le choix de la date des vendanges en conditionne la qualité.

 

Plusieurs critères sont importants :

 

  • la météo : on ne récolte pas sous la pluie.
  • la maturité du raisin : un appareil simple (le réfractomètre) indiquera la maturation du fruit, il restera plus qu’à le cueillir
  • la vendange : à la main ou faire passer une machine à vendanger qui va entasser les grappes dans une benne (apparut dès 1980)

 

Un raisin mûr se caractérise par un rapport sucres/acidité élevé, des pellicules riches en anthocyanes, en tanins peu astringents et par des pépins relativement pauvres.

 

 

Les vendanges ont commencé avec près d’un mois d’avance en Bourgogne

 

 

Certains vignerons ont sortis leurs sécateurs dès le mercredi 12 août 2020, pour les crémants notamment, c’est une date historiquement précoce (des dates proches du record de 2003, dû à la canicule). Ces vendanges 2020 feront partie des plus avancées dans l’histoire viticole de la Bourgogne !

Pratiquement un mois d’avance par rapport à l’an dernier, cette précocité de la vigne s’explique par les conditions climatiques du printemps et de l’été, une année très chaude et très seiche. Au fil des années, les vendanges sont de plus en plus tôt dû au réchauffement climatique !

Selon une étude, la date moyenne de début des vendanges avance de 22 jours lorsqu’il y a une hausse de température d’un peu plus de 2°C au printemps et en été.

 

Après ce printemps caniculaire et quelques gouttes d’eau au bon moment, la sécheresse a asséché les raisins et a apporté beaucoup de concentration en sucre dans les grains de raisins, plus qualitatifs pour le vin. Les raisins de cette année sont superbes, sains, … les vignerons espèrent proposer un très beau millésime ! Malgré un rendement plus faible que d’habitude avec essentiellement de petits raisins.
N’hésitez pas à lire l’interview du Domaine Drouhin-Laroze publié sur France3

Share This