Alors que les vendanges se terminent en Bourgogne, les producteurs comptent les grappes : peu de récolte, pour une fois le chiffre 9 n’est pas synonyme de pleine réussite.

Comme souvent en cas de petite récolte, la qualité est clairement au rendez-vous. L’inquiétude qui précédait l a récolte a laissé la place à une estimation des stocks qui s’avère bien maigre. Si au niveau national la baisse est estimée à environ -12% de volume par rapport à 2018, en Bourgogne elle va sans doute approcher les -20%.

La faute à qui ? A un printemps délicat d’une part mais aussi et surtout bien sûr à cause de la sévère sécheresse qui  a laissé la partie Est de la France sans aucune goutte d’eau pendant quasiment 3 mois. Les grains de raisons ont séché sur pieds et on cruellement manqué d’approvisionnement en eau.

Si la vigne n’a pas besoin de beaucoup d’eau, lorsqu’elle en manque elle commence à stresser et le raisin va démarrer une période de tension qui va nuire à sa qualité.

Share This