Sélectionner une page

Les vins blancs et rouges de la Côte chalonnaise sont des vins de qualités et restent néanmoins abordables.

La Côte chalonnaise est exceptionnelle

Ses paysages sont variés, entre collines et parcelles de vignes se cachent quelques trésors :

  • le splendide château féodal de Rully, est une ancienne forteresse médiévale qui domine le vignoble et qui possède un joli parc où les visiteurs peuvent flâner tranquillement, édifié entre le XIème et le XIIème siècle

 

.

  • le village médiéval de Givry, constitué de très belles églises comme l’église Saint-Pierre ou celle de Saint-Paul, qui ont été bâtie pendant le XVIIIème siècle par Emiland Gauthey.

 

La Côte chalonnaise est un petit vignoble de 4 000 hectares, il s’étend de Chagny jusqu’à Gengoux-le-National et est composé de cinq appellations (répartis du nord au sud, elle s’étend sur 25 kilomètres de longueur et 5 à 6 kilomètres de largeur) :

  • Bouzeron
  • Rully
  • Mercurey
  • Givry
  • Montagny

Mercurey, Givry et Rully proposent des vins blancs et rouges alors que Bouzeron (au nord) et Montagny (au sud) ne produisent que des vins blancs. La Côte chalonnaise produit  55 % de blanc et 45 % de rouge. 

Pour Rully, Mercurey et Givry, les sols sont issus de calcaires jurassiques alors qu’à Montagny, les terroirs apparaissent plus marneux.

Surmontés par la corniche calcaire du bajocien, ces appellations profitent d’un climat propice aux mûrissement du raisin, les vignobles de la Côte chalonnaise sont plus ensoleillés que ceux de la Bourgogne septentrionale et bénéficient d’étés chauds, d’automnes secs et d’hivers froids. 

Vignoble, Hiver, La Neige, Hivernal

En Bourgogne, les différentes parcelles déterminent une appellation régionale, communale, premier cru et grand cru selon leur situation géographique.

Hiérarchie des appellations en Bourgogne

Afin de mieux s’y retrouver, ses 83 appellations ont été divisés en 4 niveaux :

 

  • Les appellations grands crus
  • Les appellations premiers crus
  • Les appellations communales (villages)
  • Les appellations régionales (appelée parfois “génériques” ou “sous-régionales”)

 

La Côte chalonnaise  

 

Depuis 1985, Paul de Launay et Aubert de Villaine (gérant associé du Domaine de la Romanée-Conti et viticulteur à Bouzeron) ont mené un long combat afin que l’appellation Bourgogne Côte chalonnaise soit reconnue par l’Institut National de la Qualité et de la Santé (INAO) et c’est en 1990 que le décret a été créé.

 

Les grands crus de Bourgogne se situent au sommet de la hiérarchie puisqu’ils possèdent les meilleurs expositions et les microclimats les plus favorables. Ce sont de grands noms connus à l’international.

Malheureusement aucun grand cru en Côte chalonnaise mais elle revendique 140 climats classés en premier cru !

 

 

Les premiers crus de Bourgogne se trouvent en-dessous des grands crus mais ils demeurent de grands vins également. Chaque bouteille est suivie du nom de la parcelle et respecte un cahier des charges stricte (espacement entre les vignes, la taille,…).

 

Ci-dessous la liste des villages de la Côte chalonnaise proposant des appellations premiers crus :

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Rully :

  • Agneux
  • Chapitre
  • Grésigny
  • La Bressande
  • La Fosse
  • La Pucelle
  • La Renarde
  • Le Meix Cadot
  • Le Meix Caillet
  • Les Champs Cloux
  • Les Cloux
  • Les Margotés
  • Les Montpalais
  • Les Pierres
  • Les Préaux
  • Marissou
  • Molesme
  • Pillot
  • Rabourcé
  • Raclot
  • Vauvry

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Chagny :

  • Clos du Chaigne (à Jean de France)
  • Clos Saint-Jacques

 

***

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Mercurey :

  • Clos des Barraults
  • Clos des Grands Voyens
  • Clos des Myglands
  • Clos Marcilly
  • Clos Tonnerre
  • Clos Voyens
  • En Sazenay
  • Grand Clos Fortoul
  • Griffères
  • La Bondue
  • La Cailloute
  • La Levrière
  • La Mission
  • Le Clos du Roy
  • Le Clos l’Evêque
  • Les Byots
  • Les Champs Martin
  • Les Combins
  • Les Crêts
  • Les Croichots
  • Les Naugues
  • Les Puillets
  • Les Saumonts
  • Les Vasées
  • Les Velley

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Saint-Martin-sous-Montaigu :

  • Clos de Paradis
  • La Chassière
  • Les Fourneaux
  • Les Montaigus
  • Les Ruelles

 

***

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Givry :

  • A Vigne Rouge
  • Cellier aux Moines
  • Clos Charlé
  • Clos de la Baraude
  • Clos du Cras Long
  • Clos du Vernoy
  • Clos Jus
  • Clos Marceaux
  • Clos Marole
  • Clos Saint-Paul
  • Clos Saint-Pierre
  • Clos Salomon
  • Crauzot
  • En Choue
  • En Cras Long
  • La Baraude
  • La Grande Berge
  • La Plante
  • Le Paradis
  • Le Petit Prétan
  • Le Vigron
  • Les Bois Chevaux
  • Les Bois Gautiers
  • Les Grandes Vignes
  • Les Grands Prétans
  • Petit Marole
  • Servoisine

 

***

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Montagny :

  • Champ Toizeau
  • Creux de Beaux
  • Champs
  • L’Epaule
  • Le Cloux
  • Les Beaux Champs
  • Les Bordes
  • Les Bouchots
  • Les Burnins
  • Les Charmelottes
  • Les Combes
  • Les Garchères
  • Les Gouresses
  • Les Jardins
  • Les Las
  • Les Macles
  • Les Maroques
  • Les Paquiers
  • Les Perrières
  • Les Platières
  • Les Resses
  • Les Treuffères
  • Les Vignes Derrière
  • Montcuchot
  • Montorge
  • Saint-Morille
  • Saint-Ytages
  • Sous les Feilles
  • Vigne du Soleil
  • Vignes Couland
  • Vignes Saint-Pierre
  • Vignes sur le Cloux

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Buxy :

  • Cornevent
  • La Condemine du Vieux Château
  • La Grande Pièce4
  • Le Clos Chaudron
  • Le Clouzot
  • Le Vieux Château
  • Les Bassets
  • Les Bonneveaux
  • Les Coudrettes
  • Les Pidances
  • Les Vignes des Près
  • Les Vignes Longues
  • Mont Laurent

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Saint-Vallerin :

  • La Moulière
  • Les Coères
  • Les Crabouletttes

 

Les climats classés en premier cru pour la commune de Jully-lès-Buxy : 

  • Chazelle
  • Les Chaniots
  • Les Coères

 

Le terme “climat” désigne les parcelles de terres en Bourgogne. Ce mot prend en compte le savoir faire des vignerons, les caractéristiques géologiques, les expositions particulières où chaque parcelle est délimitée précisément.

 

Le vignoble de la Côte chalonnaise couvre 4 475 hectares en appellations communales et régionales.

 

Les appellations communales de Bourgogne correspondent au nom du village où se situe la parcelle.

 

L’AOC Bourgogne Côte chalonnaise concerne les 44 communes suivantes (son air s’étend sur 3 665 hectares)  :

Commune de Chagny :

  • Aluze
  • Bouzeron
  • Chagny
  • Chamilly
  • Chassey-le-Camp
  • Dennevy
  • Fontaines
  • Remigny (partie sud)
  • Rully
  • Saint-Gilles
  • Saint-Léger-sur-Dheune

 

Commune de Givry :

  • Barizey
  • Dracy-le-Fort
  • Givry
  • Jambles
  • Mellecey
  • Mercurey  (y compris Bourgneuf-Val-d’Or)
  • Rosey
  • Saint-Denis-de-Vaux
  • Saint-Désert
  • Saint-Jean-de-Vaux
  • Saint-Mard-de-Vaux
  • Saint-Martin-sous-Montaigu

 

Commune de Buxy :

  • Bissey-sous-Cruchaud
  • Bissy-sur-Fley
  • Buxy
  • Cersot
  • Chenôves
  • Culles-les-Roches
  • Fley
  • Jully-lès-Buxy
  • Montagny-lès-Buxy
  • Moroges
  • Saint-Boil
  • Saint-Martin-du-Tartre
  • Saint-Maurice-des-Champs
  • Saint-Vallerin
  • Santilly
  • Sassangy
  • Saules
  • Sercy

 

Commune de Mont-Saint-Vincent :

  • Genouilly
  • Saint-Clément-sur-Guye
  • Vaux-en-Pré

 

 

Les appellations régionales

Toutes les appellations régionales suivantes sont produites en Côte chalonnaise :

  • Bourgogne Côte chalonnaise (en rouge, le vin propose des notes de fruits rouges, de la finesse et en blanc des notes florales, de fruits secs et en bouche une belle tendresse)
  • Bourgogne Aligoté
  • Bourgogne Passe-Tout-Grains
  • Bourgogne Mousseux
  • Coteaux Bourguignons
  • Crémants de Bourgogne (Rully est la principale commune de production)
  • Bourgogne Clairet Côte chalonnaise ou Bourgogne rosé Côte chalonnaise (pour les rosés)

 

 

La Côte chalonnaise propose des vins uniques : aligoté à Bouzeron, blanc à Montagny, crémant à Rully, rouge à Mercurey …

 

Bouzeron

 

 

Bouzeron se situe aux portes de Chagny, à côté de Rully. Ses sols sont composés de calcaire barthonien, de marnes brunes oxfordiennes et d’un peu d’argile. C’est un climat continental, avec de belles expositions est-sud-est et 270 mètres d’altitude environ.

Depuis les années 1970 Aubert de Villaine (cogérant du Domaine de la Romanée-Conti) tente de donner une belle image de l’aligoté.

C’est en 1979, que le village obtient le droit d’accoler la mention “aligoté de Bouzeron” et en 1997 l’aligoté devient une appellation communale “bouzeron” comme seul cépage l’aligoté (un très ancien cépage), l’appellation représente une superficie de 51 hectares environ.

Le Bouzeron est de couleur jaune pâle, au nez il dévoile un bouquet aromatique de fleurs blanches (acacia,…), de fruits blancs (pomme,…), de fruits verts (citron,…), de fruits secs (noisette,…), de roches (iode, silex,…). En bouche le vin est tendre, soyeux et structuré. Il s’apprécie avec des gougères, des escargots à la bourguignonne, du jambon persillé, des fruits de mer ou du fromage de chèvre.

 

=> Bouzeron n’est reconnue comme AOC village que pour sa production d’aligoté. Les chardonnays et les pinots noirs situés en bas de pente, sur la commune, sont vendus comme des bourgognes ou bourgogne-côte-chalonnaise.

En général, les rouges de la Côte chalonnaise (Rully, Mercurey, Givry) proviennent de pinot noir planté sur des sols calcaires ou calciques moins argileux.

Rully

C’est en 1939, que l’AOC Rully est créée, elle se situe au sud de Chagny, dans le prolongement de la Côte de Beaune.

Réputé pour ses vins blancs (légers, fruités) et son crémant !

Les vins blancs représentent une superficie de 223 hectares et les vins rouges de 133 hectares. Les cépages cultivés sont le pinot noir et le chardonnay.

Ses vins blancs sont produits sur des sols recouverts d’éboulis, de marnes blanches et d’argiles à dominance calcaire. Les vignes sont exposés à l’est et au sud-est; toutes ces caractéristiques sont propices au chardonnay.

Le Rully blanc est droit, élégant, avec une belle minéralité et un potentiel de garde jusque 3 ans. Ce vin s’accompagne avec un poisson poêlé ou en sauce.

Le Rully rouge est léger, élégant, fruité et à un potentiel de garde jusque 5 ans. On peut l’associer à une volaille rôtie, et pour les amateurs d’abats c’est un délice (le foie, les ris de veau et les rognons cuisinés en sauce ou à la poêle).

 

=> A la fin du XIXème siècle, le crémant de Rully commence à être très apprécié par les villageois. A l’époque, on parlait de capitale du mousseux en Bourgogne.

On doit cette réputation à François Basile Hubert, un tonnelier champenois, qui importe avec lui la méthode de fabrication des crémants. Dans ces années là, la prise de mousse était une manipulation compliquée et beaucoup de bouteilles explosaient… Le tonnelier champenois mit quatre ans afin de parfaire sa méthode de fabrication et c’est en 1837 qu’il ouvra sa propre maison de vin, appelé Hubert Père et Fils.

C’est en 1850, que le vin effervescent connaît un véritable essor sous le nom de “Ay grand mousseux de Rully“, petit à petit les ventes se développent à l’export. En 1975, l’AOC Crémant de Bourgogne est créée.

Actuellement, 10% du crémant de Bourgogne se produit encore à Rully et c’est également l’un des centres traditionnels de production de Crémant de Bourgogne.

 

Mercurey

C’est le village viticole le plus important de la Côte chalonnaise, c’est aussi la plus grande AOC de Bourgogne après Chablis. Le village produit essentiellement du vin rouge (soit une superficie égale à 539 hectares) mais aussi un peu de vin blanc (soit une superficie égale à 111 hectares).

L’AOC Mercurey est l’une des plus anciennes de France (créée en 1936). L’appellation est plantée sur des sols argilo-silicieux sur calcaire et quelques marnes ferrugineuses. Le cépage pinot noir préfère les expositions solaires alors que le chardonnay résiste mieux à l’altitude, ils en font des vins d’exceptions.

Les Mercureys rouges sont des vins charpentés, tanniques, vineux, épicés, poivrés ou encore fruitées, chacun y trouvera son bonheur ! Les vins de garde s’adoucissent avec le temps, développent d’autres arômes, on peut les oublier jusqu’à 10 ans.

On peut les déguster avec un rôti de porc, une entrecôte, une pièce d’agneau ou un fromage de Cîteaux.

Les Mercureys blancs dévoilent des notes d’agrumes (le citron,…), en bouche, ils sont chaleureux, opulents. Ces vins expressifs permettent de nombreux accords avec les crustacés, les huîtres, les ris de veau et les fromages à pâte pressée.

 

Givry

Dès le XIVème siècle les moines de Cluny puis de Cîteaux ont réussi au fil des années à mettre en avant le vin de Givry, aujourd’hui c’est un vin exceptionnel de grande réputation.

Ses vignes sont situées au centre d’un champ de failles, ses sols sont composés de bruns calcaires ou calciques (jurassiques) et ses premiers crus reposent sur un substrat calcaire de l’oxfordien supérieur.

Les premiers crus sont de vrais vins rouges de garde, avec le temps le vin nous dévoile des arômes de fruits rouges (la fraise,…), de fruits noirs (la mûre,…), de fleurs (la violette,…), des épices douces (le réglisse,…), des épices salées (le clou de girofle,…). On les déguste sur des viandes tendres, des volailles, des fromages à patte molle (le camembert, le brie de Meaux,…).

Le Givry blanc ne représente qu’un cinquième du vignoble, un vin blanc bien équilibré, une belle rondeur, des arômes de fruits blancs et jaunes (la pomme,…), très agréable en bouche. Il accompagne parfaitement des viandes blanches, des poissons cuisinés au beurre blanc, même des fromages à pâte pressée non cuite (le saint nectaire, le cantal,…).

=> Les vins de Givry étaient très appréciés par le roi Henri IV, le rouge était son préféré une merveille !

 

Montagny

Montagny est l’appellation la plus méridionale de la Côte chalonnaise, son vignoble de 300 hectares se situe sur 4 communes :

  • Buxy
  • Saint-Vallerin
  • Jully-lès-Buxy
  • Montagny-lès-Buxy

 

L’AOC Montagny propose uniquement du vin blanc, le cépage utilisé est le chardonnay. Les terroirs sont variés, certains reposent sur des marnes du lias et du trias argileux, surmontés de calcaire dur à entroques du Bajocien, d’autre sur du calcaire gréseux . Les meilleurs vignes sont exposées est/sud-est.

L’appellation Montagny propose un vin blanc délicat, un bouquet aux arômes floraux, de fruits jaunes et blancs (la pêche,…), de fruits secs (la noisette,…), de sous-bois (la fougère,…). En bouche le vin est droit, racé,  une finesse incroyable et pour les plus vieux on ressent de la minéralité (on peut l’oublier jusqu’à six ans en cave).

Ces vins s’apprécieront avec des huîtres, des écrevisses, des escargots à la bourguignonne, sur un veau en sauce, un poisson au beurre blanc, une volaille de Bresse, des fromages (le chèvre, le saint-nectaire,…).

En vous souhaitant une belle dégustation ! 😀

Share This